Comment aménager une porcherie ?

- Catégories : Elevage porcin

L’installation en production porcine

 

Nos conseils pour l’aménagement de votre porcherie

On distingue différents types d’élevage de porcs : les élevages avec truies et les élevages sans truie.

 

Les élevages avec truies correspondent à 3 orientations :

- Naissage et engraissement des porcs : cet élevage permet une meilleure cohérence technique, un contexte sanitaire mieux maitrisé, une situation économique plus solide

- Naissage avec vente des porcelets au servage : les porcelets sont vendus à leur sortie de la maternité, juste après leur sevrage, à un poids d’environ 8 kilos

- Naissage avec vente des porcelets en fin de post-sevrage : parfois qualifié comme « naisseurs traditionnels » car c’est la pratique la plus répandue autrefois, les porcelets sont vendus à environ 30 kilos, en sortie de post-sevrage

 

Pour les élevages sans truie, il existe deux types de porcherie :

- Engraissement des porcs : ils achètent les porcs après le post-sevrage afin de les engraisser jusqu’à l’âge de 6 mois pour que le porc atteigne environ 115 kg

- Post-sevrage et engraissement des animaux : les porcelets arrivent à environ 8 kilos, il y a deux types de salles, premièrement le post-sevrage et ensuite l’engraissement du porc

- Engraissement à façon : ils ne possèdent pas les animaux qu’ils élèvent, ils engraissement les porcs pour le compte de leurs propriétaires

Selon le type d’activité au sein de la porcherie, l’aménagement et l’équipement des bâtiments d’élevage porcin sont différents.

 

Le bâtiment et l’emplacement de la porcherie

Le bâtiment est le point essentiel ainsi que l’emplacement.

Le sol de la porcherie doit être sain en tenant compte des nappes phréatiques. De plus, des règles de localisations sont à respecter La porcherie doit de trouver à :

- Au moins 100 mètres des habitations voisines

- Au moins 35 mètres des points d’eau : puits, forages, sources

- Au moins 200 mètres des lieux de baignades et des plages

- Au moins 500 mètres des piscicultures et zones conchylicoles

La porcherie doit être « sous le vent » des habitations voisines. Si possible, des rideaux d’arbres autours du bâtiment permettent de réduire les odeurs pour le voisinage.

Pour l’emplacement du bâtiment, il faut prévoir l’accès aux réseaux : électricité et l’eau ; mais aussi la voirie permettant l’approche et les manœuvres des véhicules lors des livraisons.

 

Il existe des règles d’aménagement pour votre porcherie :

Prévention des risques d’incendie : il faut que le bâtiment soit conforme aux normes des installations sensibles (gaz, fuel, électricité)

-Le sol, les murs, les canalisations et le stockage doivent être imperméable et maintenus en parfait état d’étanchéité

-Les eaux souillées doivent être recueillies et stockées à l’extérieur de la porcherie

-Les eaux pluviales doivent être collectées dans les gouttières puis évacuées vers le milieu naturel

 

Autres règles à prendre en compte : les règles d’exploitation 

L’éleveur doit maitriser les bruits en provenance de l’élevage d’animaux.

La ventilation du bâtiment doit être correcte afin d’atténuer les émissions d’odeurs, de gaz ou de poussières afin d’éviter les nuisances de voisinage

Pour l’épandage des effluents, des distances avec les tiers et les cours d’eau sont à respecter ainsi que des périodes d’interdiction d’épandage et enfin des quantités maximales

Un plan d’épandage doit être présenté et respecté

 

Les équipements indispensables pour la porcherie

Afin de maintenir les porcs en bonne santé et avec une croissance harmonieuse, il est nécessaire d’avoir une infrastructure et des équipements de qualité dans votre porcherie, et du matériel adapté aux animaux. Et de maintenir le matériel dans de bonnes conditions d’hygiène. Le choix du matériel est également indispensable pour faciliter la gestion du travail.

Les différents équipements et matériel pour vos bâtiments dépendent du type d’élevage de porcs ainsi que du nombre d’animaux. En effet, il existe trois types d’élevage de production du porc :

- Sur caillebotis, c’est à-dire dans un bâtiment, dans ce cas le sol est ajouré, ce qui assure une meilleure propreté de votre élevage du porc.

- L’élevage sur litière, également dans un bâtiment, il est souvent conçu avec un quai d’alimentation et sans distinction nette des autres airs de vie du porc.

- Enfin, l’élevage en plein air, souvent l’autre que l’éleveur est engagé dans une démarche qualité, cela nécessite des abris pour protéger le porc contre des conditions climatiques défavorables mais aussi pour donner la possibilité aux animaux de se reposer.

Selon la typologie de l’élevage porcin, certains équipements peuvent être différents. Néanmoins, le principal équipement reste le même que ce soit pour l’alimentation ou l’abreuvement du porc, le chauffage, la ventilation de la porcherie, et tous les autres accessoires.

La ventilation représente deux objectifs principaux en élevage : cela va apporter de l’air neuf aux animaux afin qu’ils aient assez d’oxygène mais cela va aussi permettre d’évacuer la vapeur qu’ils produisent dans les salles où ils se trouvent. Pour cela, les bâtiments sont équipés de systèmes de ventilation adaptés aux besoins des porcs : soit chacune des salles possède un ou plusieurs ventilateurs pilotés et régulés par des boîtiers de régulation, soit centralisée : tout l’air du bâtiment est extrait dans une unique gaine avec une ou plusieurs turbines.

Pour le chauffage, il existe trois modes de chauffage : par conduction, c’est-à-dire avec un contact entre l’équipement de chauffage et l’animal comme les dalles à eau chaude pour les porcelets. Ensuite, le chauffage qui fonctionne par rayonnement : les lampes à infra-rouges en maternité et les radiants en post sevrage.

La lumière peut être naturelle grâce aux fenêtres ou aux puits de lumière mais aussi artificielle grâce aux tubes fluorescents ou bien led. Les tubes led sont un investissement qui permet d’effectuer des économies d’énergie sur le long terme.

Les fortes chaleurs peuvent être dangereuses pour le porc, pour cela, la bonne gestion du refroidissement est indispensable. Une des premières solutions est la mise en place d’un cooling, c’est le moyen le plus efficace et le plus économique pour faire baisser la température à l’intérieur du bâtiment.

Autre équipement de refroidissement : la brumisation, elle permet de rafraîchir l’ambiance des salles par l’atomisation de fines gouttelettes d’eau dans l’air.

L’alimentation du porc peut se présenter sous deux formes : soupe ou sec. Lorsque que l’alimentation du porc est sous forme de soupe, la distribution est pneumatique. La distribution de l’aliment sec peut se faire par chaine ou câble à pastilles mais encore par spire, vis sans fin.

Tout comme l'alimentation, l'eau est un besoin vital et important dont les porcs ne peuvent pas se passer. De plus, la réglementation bien-être exige « l’accès permanente à de l’eau fraîche en quantité suffisante pour tous les porcs âgés de plus de 2 semaines ». L’accès à l’eau peut se faire grâce à des abreuvoirs, des pipettes ou bien des niveaux constants.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire