Comment masquer les odeurs du poulailler ?

- Catégories : Elevage avicole

Conseils pour neutraliser les odeurs de poulailler

Les odeurs des poulaillers peuvent parfois être problématique pour le voisinage et ainsi créer des tensions avec les habitations autour de l’élevage. Dans certains cas, cela peut mener à un appel de la justice. Afin d’éviter les conflits, quelques conseils et solutions peuvent être mis en place dans l’élevage.

 

Origines des mauvaises odeurs

Les mauvaises odeurs dégagées d'un élevage de volailles peuvent avoir plusieurs origines. Cela peut être dû à l'aliment distribué, le taux de poussières et d'ammoniac extrait dans l'air du poulailler, de la ventilation à l'intérieur du poulailler ainsi que l'épandage. De plus, il existe des facteurs aggravants comme la litière utilisée ou bien les conditions météorologiques.

En effet, les mauvaises odeurs que peuvent sentir les voisins sont le résultat d'un taux ammoniac important. Ce taux élevé provient d'une réaction microbienne de dégradation entre l'acide urique et la fiente dans la litière. L'humidité et le pH de la litière sont les deux principaux paramètres expliquant la formation des odeurs du poulailler.

L'humidité

Le taux d'humidité optimal dans un poulailler doit être entre 25% et 35%. En effet, l'acide urique excrété par les volailles, poule, est davantage dégradé lorsqu'il y a une litière humide. Cela provoque des émissions d'ammoniac plus importantes. A l'inverse, lorsque le taux d'humidité est trop faible, il y a une forte production de poussières potentiellement porteuses de composant odorants.

Pour ce qui est du pH, des études ont démontrés que les émissions d'ammoniac commencent lorsque le pH est à 7 et atteignent leur maximum à un pH supérieur ou égal à 8. Il est donc indispensable de maintenir le pH à un niveau inférieur à 7.

Les conseils pour votre installation

Tout d'abord, il existe des règles concernant l'implantation du bâtiment, son aménagement et son exploitation. Les bâtiments d'élevage doivent être installés à plus de 100m de toute habitation. Pour les règles d'exploitation, il est obligatoire que le bâtiment soit convenablement ventilé.

Lutte contre la mauvaise odeur dans le poulailler

La première solution se porte sur le choix de l'aliment distribué aux animaux ainsi que sur leur santé car cela a une influence sur l'humidité des fientes.

Autre point essentiel, il est primordial de garder une litière propre en évitant qu'elle devient humide. Cela passe par l'installation d'un système d'abreuvement par pipette afin d'éviter toutes fuites d'eau ou d'eau renversée par les poules. Néanmoins, il ne faut pas que la litière soit trop sèche car cela entraine une forte production de poussières également porteuses de composants odorants nauséabondes.

Le système de ventilation est aussi à prendre en compte : il doit être de bonne qualité et bien régler pour avoir toute son efficacité. Ainsi, cela va évacuer l'humidité ambiante et éviter toute condensation qui pourrait retomber sur la litière.

La présence d'un échangeur de chaleur peut également jouer un rôle important, il permet de réguler l'ambiance et de réduire le taux d'hygrométrie à l'intérieur du bâtiment.

Enfin, l'installation d'un système de brumisation peut être intéressant pour réduire la température dans le bâtiment et aussi rabattre la poussière. Mais, si le système de brumisation est mal réglé, l'effet inverse peut se produire et ainsi apporter plus d'humidité.

Equivalent à la brumisation mais avec des vapeurs sèches, il est possible d'installer un appareil permettant de neutraliser l'odeur du poulailler. Soit classique, c'est-à-dire avec un réglage sur horloge, soit Premium, selon la direction et la vitesse du vent, la météo extérieure ou le calendrier, le Printalys diffuse un parfum frais et agréable. 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire